La pandémie a eu un effet reset ou tabula rasa, imposant la redéfinition des espaces de vie et des relations. Dans mon travail, cela se traduit par l’apparition d’une forme figurative et des éléments peints grandeur nature. L’aspect symbolique de ces peintures réside dans l'assemblage d'éléments choisis, la manipulation de la perspective, le choix des accords de couleurs, des contrastes et des matières.
Parmi les compositions, le thème de la fenêtre revient régulièrement. Le lien entre le dedans et le dehors a pris un sens nouveau, la présence et l’absence, les limites imposées, le besoin d’échappatoire par le rêve, la pensée, la remise en question des priorités. Cette pandémie met le doigt sur un nombre infinis de sujets.

sans titre #7
Sans titre, 150 x 140 cm, peinture sur toile de lin, 2021
et si le lac...#6
et si le lac..., 170 x 255 cm, peinture sur drap de lit ancien monogrammé, 2021
et si le lac..., détail, 170 x 255 cm, 2021
Clélia #5
Clélia, 178 x 255 cm, peinture sur drap de lit ancien monogrammé, 2021
Clélia, détail, 178 x 255 cm, 2021
Clélia, détail, 178 x 255 cm, 2021
Clélia, détail, 178 x 255 cm, 2021
Par la fenêtre #4

Peinture sur drap de lit ancien monogrammé, 149 x 254 cm, 2020-21

Le lever #3

Peinture sur drap de lit ancien monogrammé, 240 x 160 cm

Le lever-détail, 240 x 160 cm, 2020
Le lever, 240 x 160 cm, 2020
Intérieur #1

Peinture sur drap de lit ancien monogrammé, 160 x 240 cm

Intérieur #1-détail, 160 x 240 cm, 2020-21
Intérieur #1-détail, 160 x 240 cm, 2020-21
Intérieur #1, 160 x 240 cm, 2020-21
Dapples by night #2

Peinture sur drap de lit ancien monogrammé, 160 x 235 cm

Monotypes

Série commencée en juillet 2021 dans l'atelier de Raymond Meyer à Lausanne

80 x 108 cm, 2021
112 x 76 cm, 2021
80 x 108 cm, 2021
Intérieur(s)-aquarelles@home

Cette série a donné lieu à des peintures@atelier, sur draps de lit anciens monogrammés. 2020, 38 x 56 cm.